Conte d'hiver

Publié le par Aigri-man

Dans notre série "Les Belles Histoires de tonton Aigri", voici un petit conte de circonstance par ce froid mordant.

Prédestinée enfant déjà
A une vie de religieuse,
Notre héroïne malheureuse
Vécut sa vie comme un combat.

Ses parents, forts inconséquents
Lui choisissent pour prénom Poc.
Les enfants qui de tout se moquent
Font de ses récrés un tourment.

En grandissant cela empire :
Les quolibets partout jaillissent.
Même si elle n'y voit pas malice
Elle n'y peut rien, son nom fait rire!

Pour trouver enfin la quiétude
Poc choisit la vie monastique ;
Etudiant les textes bibliques
Elle atteint la béatitude.

Elle reçut pour diocèse
La charmante ville de Trappes
Mais sitôt arrivée : malaise!
Un mal inhabituel la frappe.

Une forte gêne respiratoire
Se déclare, bien vite elle suffoque.
Abandonnée sur un trottoir :
Ainsi périt la pauvre Poc.

Moralité : Poc est nonne, à Trappes elle étouffe. 

...

Oh que c'est mauvais...

Publié dans Bla-bla

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Oulalalala pas facile celui là


Répondre
A


T'as vu à quelle heure tu lis aussi? T'étais déjà levé ou pas encore couché?



S

A tel point que j'ai mis du temps à réaliser que c'était bien ça xD
Joli !


Répondre
A


Il ne faut jamais présumer de la connerie d'un jeu de mot!



P

J'approuve complètement le mix de ce jeu de mot foireux !


Répondre
A


Merci, il est effectivement bien foireux quand même...