Kissonkoncéjan n°6

Publié le par Aigri-man

Dans la série Aigri-les-bons-tuyaux, je vais vous donner aujourd'hui une petite astuce pour vous défouler sur les gens, parce que quand même, ça fait du bien. Libre à vous de l'adapter à vos besoins et envies, après tout nous ne sommes pas tous égaux devant l'aigreur.

Vous noterez qu'aujourd'hui je ne m'embarasse pas de trouver une raison à un tel déchaînement de violence. De toute façon les cons, dans le doute autant les cogner : si vous ne savez pas pourquoi, eux le savent.

Technique dite du "Marsupial primesautier"

Matériel nécessaire :
- Un kangourou
- Un coussin péteur
- Un Manuel de dressage de kangourous
- Des cacahuètes

Tout d'abord sachez que les empereurs chinois ont vécu dans la terreur de cette technique pendant plus de trois mille ans. Donc faites gaffe quand même.

Dans un premier temps vous devrez dresser votre kangourou (d'où le manuel) à réagir à certains stimuli, comme par exemple le son cocasse d'un coussin péteur, en donnant un coup violent à la personne face à lui. Récompensez-le avec les cacahuètes.

Une fois cette étape franchie, vous pourrez avec délectation vous glisser dans un métro, repérez votre involontaire victime (prenez un con de préférence vous ne devriez pas avoir trop de mal à en trouver un, par exemple un jeune qui écoute son zouk pourri à fond et sans casque).

Placez votre kangourou face à lui, en prenant bien soin de respecter rigoureusement l'alignement suivant :

vous - jambe de kangourou - tronche de cake à molester

Notez bien que la cible, interloquée par vos manipulations, ne verra rien venir. Avec un peu de chance elle lâchera peut-être au vu et au su de tous une perle de sagesse dont seules ces personnes ont le secret, du genre "Wech' kestu fait avec ton panda, là?".

Pour la suite, tout est question de timing. Pressez votre coussin péteur préalablement gonflé entre vos mains, il produira inévitablement le bruit pour lequel il a été conçu, à savoir un bon gros pet bien gras (on a beau avoir disposé d'une bonne éducation et suivi des études avancées, rien à faire, ça fait quand même marrer). Vous devriez subsequemment observer le résultat de votre dressage intensif sur votre macropodidé, qui devrait d'une détente souple et élégante balancer son pied dans la face (laide au demeurant) du gros boulet ciblé.

Le son aura pour effet secondaire de déclencher l'hilarité générale, que votre con prendra pour lui puisqu'il est en plus égocentrique, ajoutant à la cuisante douleur d'un mawashigeri marsupial la blessure autrement plus durable d'une humiliation publique.

Précautions d'usage : cette technique est à utiliser à bon escient uniquement et avec une fréquence raisonnable; il serait en effet dommageable que nos amis kangourous aient à pâtir de nos idées saugrenues sous prétexte qu'ils aiment les cacahuètes. Brigitte Bardot approved.

Publié dans Kissonkoncéjan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Neerval 07/04/2011 04:05


"Tout d'abord sachez que les empereurs chinois ont vécu dans la terreur de cette technique pendant plus de trois mille ans. Donc faites gaffe quand même."

Tu as osé, perfide.


Aigri-man 12/04/2011 12:52



Comme dirait Michel Audiard : "Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait." ;P