Le retour de la Momie

Publié le par Aigri-man

Bon ok, alors il y en a qui vont me dire : "Ouiii, Aigri-man il poste pluuuuus, tout çaaaaa!". (Comment ça non vous vous en foutez?)

La raison en est simple : je suis sur un gros coup. Un coup qui va me rendre riche à millions. Pour la peine je me remettrai à fumer rien que pour pouvoir allumer mes clopes avec des biftons de 5 euros (ben oui quand même faut pas être trop con non plus).

Or c'est une entreprise qui nécessite un dévouement de tous les instants, chronophage à l'extrême. Je m'énerve toujours sur le gens mais j'ai plus le temps d'en parler, ce qui est bien triste.

Pour la peine (aucun lien avec ce que j'ai dit avant) ce matin j'ai vu une série d'affiches de concerts avec des vieux groupes de rock. Mais vieux, genre Motörhead. Avec rouflaquettes, moustaches et casquettes en cuir, la totale. Et je me suis dit : "Mais ils sont trop vieux, qu'est-ce qu'ils foutent encore sur scène à leur âge, ils feraient mieux de rester dans leur maison de retraite à tripoter des petites infirmières et à faire sous eux exprès comme tout papy qui se respecte!" (prendre un ton moralisateur, ça fait toujours bien).

Mais après avoir réfléchi je me suis dit (j'aime bien me dire des fois, surtout après avoir réfléchi, ce que je fais peu - et mal la plupart du temps) : "Mais en fait c'est la faute des gens!" (applaudissements de la foule en délire dans ma tête, rendue extatique par cette conclusion quasi-mystique).

Et oui, il est de notoriété publique que la musique d'aujourd'hui c'est de la merde. Non je déconne, je dis juste ça pour le plaisir.

Et oui il est e notoriété publique que l'époque bénie où les musiciens étaient de véritables idoles est bel et bien révolue (snif). Aujourd'hui un(e) chanteur(-euse) qui fait pleurer les filles, crier les garçons et qui déplace des foules incroyables à chaque concert peut encore exister, mais son succès à plus ou moins la même durée de vie qu'un bouton blanc d'acné sur le front d'un adolescent. Dans vingt ans personne ne s'en souviendra, il ne sera plus qu'une vague cicatrice à peine perceptible sur la peau de l'histoire musicale. Une exception toutefois : Justin Bieber qui fait à la fois office de bouton et de peau grasse (qui fait tenir sa frange ridicule). Mais lui j'en parle pas trop, il est une aberration à lui tout seul et met en péril l'intégrité du continuum espace-temps cher au bon docteur Emett Brown. Si vous n'avez rien compris à la phrase précédente c'est normal, moi-même je ne suis plus sûr de ce que je voulais dire.

Or quelle solution pour nous pauvre public en mal d'idole ayant du sens? Facile : on sort un vieux groupe mythique de la naphtaline, on le dépoussière un peu (pas trop pour ne pas le dénaturer) et zou : un concert.

Et tout le monde est content :

- Le vieux fan de la première heure va avoir l'impression pendant deux heures qu'il n'a pas quarante ans de plus que la dernière fois qu'il a fait un pogo, il aura l'impression de rajeunir, même si en regardant autour de lui il se sentira un peu largué par les bébés qui bougent bizarement avec le téléphone portable à bout de bras, postant en live sur leur profil Facebook la vidéo du concert qu'ils regarderont confortablement chez eux ce soir. Bien sûr il lui faudra faire abstraction de ses douleurs lombaires dûe à la station debout qu'il aura du conserver tout le long du concert, et ses cervicales se chargeront le lendemain de lui rappeler que non, il ne peut plus headbanger à tout va, surtout qu'avec ses cheveux courts ça n'a plus aucun sens.

- Le jeune con (pléonasme) aura l'impression de rattrapper son retard culturel, sauf que faire un truc quarante ans après tout le monde juste parce que tout le monde dit que c'est culte/génial/inratable, c'est on ne peut plus mainstream (mais le jeune aime ça, bien qu'il s'en défende). En plus, c'est quand même pas pareil. Voir Pink Floyd dans les années 80, quand leur message avait un sens, c'était nouveau, c'était transgressif, c'était cool. Les voir aujourd'hui (avec la moitié de leurs membres), ce n'est que de la coolitude par procuration. Oui le jeune, tu as raté le coche, fallait naître plus tôt. Enfin bon tu pourras au moins faire semblant de savoir ce que c'est que du vrai rock pendant un temps, mais après tu retourneras écouter les BB Brunes et Tokio Hotel, plus à ton niveau (et sors-moi ce doigt de ton nez, galopin).

- Les musiciens se refont une santé financière, en plus on leur a défrayé toutes les drogues nécessaires à leur bonne tenue sur scène. Ils voyagent, ça leur rappelle le bon vieux temps, même si avec leur mauvaise vue ils ne voient plus rien au-delà du premier rang et que ces amplis de guitare sont vraiment réglés trop fort (pas grave ils n'ont qu'à couper leur sonotone).

Mais alors si tout le monde est content (sauf moi, mais c'est plus une philosophie de vie), pourquoi râler? Il y a deux raison à cela, et je pense sincérement qu'elles se suffisent à elles-mêmes :

Parce que j'aime bien ça, et parce que j'aime bien ça.

Publié dans Bla-bla

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Malk 20/06/2011 10:44


C'est l’occasion de voir un beau spectacle de marionnettes avant qu'ils ne prennent leur retraites comme tatayet :p


Malk 17/06/2011 15:06


Personnellement je fais partit de la catégorie qui en profite avant qu'ils ne finissent par claquer ^^ parce que bon le concert motorhead en déambulateur, je suis pas sur que ça soit génial :p


Aigri-man 20/06/2011 10:12



Mais là c'est déjà pas eux, ils sont empaillés et animés comme des marionnettes!