Bientôt le printemps...

Publié le par Aigri-man

Voici enfin une occasion de ressortir quelque chose de mes cours d'économie...

La crise était partout, chacun la ressentait.
Entre coupes drastiques et conflits d'intérêts
Le bilan de l'Empire se révélait bancal ;
On pouvait sans dramatiser dire "Tout va mal".

C'est alors que tel l'enfant prodigue parut
Un prétendu sauveur d'origine bestiale.
Ce dernier, bien qu'au physique assez incongru,
Se révéla expert en sciences sociales.

Petit veau déjà il avait assidûment
Etudié l'économie auprès des plus grands.
La comptabilité n'avait plus de secrets
Pour ce jeune bovin maintes fois diplômé.

Appliquant les théories de Keynes à la lettre
Il redonna au gouvernement le pouvoir
De réguler les marchés pour qu'enfin, peut-être,
Les petits comme les grands cessent de broyer du noir.

Plongé nuit et jours dans tous les livres de comptes
Notre boeuf chassait les petits gaspillages.
Mais ses décisions se révélaient justes et sages
Et les budgets subirent de fort saines refontes.

Contre toute attente cette méthode fit merveille,
Et grâce aux précieux conseils de ce bovidé
L'Empire retrouva sa splendeur sans pareille,
Prouvant les grands bienfaits d'un comptable éclairé.

Moralité : Boeuf y compte, relève Empire.

Publié dans Bla-bla

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Aïe. Y pique celui-là. J'ai saigné du nez dis donc.
Répondre
A


Attends de voir les suivants j'en ai des pires sous le coude... prévois un stock de coton hydrophile.