Fable estivale

Publié le par Aigri-man

Allez zou, c'est parti pour une nouvelle histoire complètement folle!

Le jeune Alec fit preuve dès son plus jeune âge
D'un goût immodéré pour tous genres de laitages.
Mais sa préférence sans aucun doute allait
Aux fromages odorants typiquement français.

Prenant l'habitude de se rendre chaque jour
Chez son fournisseur de pâtes molles ou pressées,
De fromages de chèvres allant du sec au frais,
Il était sûr de n'être jamais pris de court.

Alec attendait son fromage quotidien
Avec une impatience frisant l'insanité.
Il se régalait de Brie, de Saint-Félicien,
de Munster, de Roquefort, d'Epoisses ou de Comté.

Mais un jour maudit la fromagerie prit feu,
Et Alec dut faire une croix sur son fromage.
Voulant sauver malgré tout le bien précieux
Il subit aux bras d'irrerversibles dommages.

Moralité : Alec sans Brie, Alec sans bras.

Publié dans Bla-bla

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

du sang du sang


Répondre
A


Des tripes et des boyaux!



M

comme on dit :'la critique est facile...'

a quand on blog yann :p


Répondre
A


Sur ce blog on peut être négatif sans (trop de) représailles.


Mais ça va saigner quand même.



Y

Rimes pauvres, pieds non respectés... l'idée est là mais il y a encore des lacunes.

CC : Peut mieux faire.


Répondre
A


C'est vrai que je l'ai pondu vite fait celui-là. Mais tu as beau essayer tu ne seras jamais aussi aigri que moi.


Critique facile, argumentaire faible... le chemin est encore long.


 


CC : Peut mieux faire.



M

Ohhhh mon dieu mais que peut il se passer dans ta tête pour sortir des trucs comme ça lol


Répondre
A


Je ne sais pas, et ça vaut sans doute mieux... ;P