Youpi l'été

Publié le par Aigri-man

Comme vous pouvez vous en rendre compte en regardant par votre fenêtre (ou celle de votre bureau si vous travaillez, ou en faisant jouer votre imagination si vous fabriquez de la drogue dans une cave sombre et humide), depuis quelques jours - trois pour être précis - nous sommes en été. Enfin il paraît.

Pour fêter ça, quoi de mieux qu'une petite fable à la morale irréprochable? La réponse "cent balles et un Mars" n'est pas acceptable, si vous y avez pensé vous êtes vraiment un(e) gros(se) ringard(e), filez donc vous rouler en boule sur l'A86 en guise de pénitence. Et ne vous relevez pas avant d'avoir été heurté(e) par un camion (gros).

Rien, donc, pour répondre à la question ci-dessus. Donc voici :

Un petit village alpin, pas loin de Cocagne,
Qui proscrivait travail et tâches fatigantes,
Avait pour Maire une personne insignifiante
Qui avait fait de l'oisiveté sa compagne.

Il était fade et vain, dénué de caractère
Et chaque mouvement semblait tant lui coûter
Qu'il passait de son temps la partie la plus claire
Entre les draps moelleux de sa chambre, alité.

A qui voulait l'entrendre il se justifiait
En clamant haut et fort que c'était bien ainsi
Qu'il se sentait le mieux, détendu, épanoui,
Au mépris flagrant se sa popularité.

Moralité : Maire creux disait : "Ravi au lit!"

Publié dans Bla-bla

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Malk 24/06/2011 11:51


lol pas mal